Gold rush - chercher d'or aux USA

MATERIEL d'ORPAILLAGE Estwing

Chercheur d'or votre matériel d'orpaillage constitué de pans américain...
Une bâtée à fond plat.

L'activité du chercheur d'or est l'orpaillage. Un chercheur d'or est un orpailleur. 
L'orpaillage permet de trouver de l'or bien sûre mais aussi des minéraux lourds et permet de trier des sables ou graviers. 
Toujours pour faire vos recherches d'orpaillage vous utiliser des
bâtées d'orpaillage pour l'or bien sûre mais aussi pour les minéraux lourds. 
Pour l'orpaillage Estwing utilise plutôt le terme de "pan américain" qui est une bâtée à fond plat.  

Durant votre orpaillage peut être aurez vous besoin de marteaux et des pioches ou des massettes et des burins.

 

Passez à la partie récréative avec l'orpaillage en famille
Les pans américains Estwing sont en plastique ou métallique.
Pour du matériel Estwing et NON Estwing Pans, Bâtées, Tamis, Accessoires, pipettes...  Vous pouvez en trouver sur
matériel d'orpaillage

Les quatres bâtée avec riffles Estwing
Les riffles pour retenir l'or sur une bâtée
Les riffles pour retenir l'or sur une bâtée
Bâtée Estwing

Quatre grandeurs de bâtée américaine 25,30, 35, et 40 cm, les "escaliers" appelés riffles permettent de retenir l'or

Bâtée Estwing métal
Riffles sur la batée métal
Chercheur d'or avec une batée métallique Estwing

Il existe aussi 4 modèles de bâtée métal.  Les bâtées métallique n'ont que trois riffles ... Trois bosselage sur le métal. 

 
 
 

Vous êtes ou désirez devenir chercheur d'or : Je vous présente une association : Goldline Orpaillage
Une association au service des orpailleurs à la recherche d’informations et de conseils. Cette association essaie de mettre en avant les bonnes pratiques pour un orpaillage éthique et présente la réglementation pour que l'état considère les orpailleurs à leur juste valeur et que les orpailleurs respecte ces mesures. Ce site est là, avant tout, pour rendre service aux chercheurs d’or amateurs.

L'orpaillage amateur en famille

L'orpaillage amateur en rivière est vraiment un loisir sympa... souvent pratiqué en famille ou petits et grands se piquent au jeu.

Il existe des rivières aurifères dans plusieurs régions de France métropolitaine dont le Massif armoricain, la Normandie, le Massif central, les Pyrénées, les Alpes et l'est de la France.
 

L'or se trouve dans des placers, qui sont des plages de graviers, situées dans les rivières et contenant des concentrations en or. Dans ces placers l'or natif se rencontre en particules plus ou moins grosses (paillettes ou pépites) mélangées au sable des rivières et qui proviennent de la désagrégation de filons. L'or se trouve aussi dans des marmites qui sont des anfractuosités rocheuses au fond du lit.
 

Les régions riches sont le département du Gard et de l'Ariège, qui ont des placers de plages et de marmites.  La teneur dans les plages est de 0,2 décigrammes à 4 grammes par mètre cube. Dans les marmites la teneur moyenne est de 10 grammes par mètre cube.

Bâtées et pans d'orpaillage autour du monde

Bâtée et pans d'orpaillage de différents pays autour du monde. 

Histoire de l'or en France 
 

- L’exploitation d'or en France remonte sans doute au néolithique vraisemblablement sous forme d’orpaillage dans les sables des rivières.
- Les premiers vestiges de l’exploitation minière datent de l’époque gauloise (400 ans av. J.-C.). Ces exploitations antiques portaient sur des filons de quartz à or libre, facile à extraire par un simple broyage. Cette activité minière semble s’être prolongée jusqu’à la fin de l’Empire Romain, période à laquelle elle paraît s’éteindre.
- il faudra attendre 1776 pour assister à la première tentative d’exploitation d’un filon de quartz aurifère à La Gardette. Cette première tentative se solda par un échec (en 1788) en raison de la trop grande irrégularité des teneurs en or.

- La première concession de recherche d'or sera celle de Pontvieux (Puy-de-Dôme) de  1847 à 1925.

- En 1896, l’or est découvert dans les minerais sulfurés de fer et de cuivre des mines de la région de Salsigne (Aude) toutefois cette découverte n’eut pas de retentissement dans les milieux miniers.

-Il faudra attendre 1903 et la découverte de l’or dans le minerai d’antimoine des mines de La Lucette, près de Laval pour assister au développement sans précédent de la prospection et des travaux miniers sur les filons aurifères de notre pays,

-En 1905, la Société des Mines de La Bellière (Maine-et-Loire) et la Société des Mines d’Or du Châtelet (Creuse) mettent en exploitation leurs gisements tandis qu’au même moment avait lieu en Limousin une véritable ruée vers l’or sur les gisements de la région de Saint-Yrieix-la-Perche, des Monts d’Ambazac et de Saint-Goussaud (Haute-Vienne).

En 1908, la mine de Salsigne (Aude) entre en phase de production.


En 1912, la production totale du pays atteint les 3 000 kg d’or. La guerre de 1914 vient interrompre brutalement cette progression.

Après la guerre de 1914, les gisements du Limousin reconnus dès 1905 sont exploités à Chéni, Nouzilléras, Beaune, La Fagassière, Champvert et La Petite-Faye (Creuse).
 

A partir de 1935, la production diminue progressivement jusqu’en 1955, date à laquelle seule la mine de Salsigne reste en activité. La faiblesse des cours de l’or et l’épuisement de certains gisements provoquent la fermeture des autres mines.

 

En 1975, la hausse soudaine des cours de l’or relance la prospection minière sur les gisements aurifères.

Les mines s’épuisant et en 1991, les cours de l’or s’effondrent de nouveau provoquant progressivement l’arrêt des mines. La dernière mine exploitée ferma en 2004.

Depuis 2011 et encore maintenant des entreprises s’intéressent à certaines mines en particulier dans la creuse... 

 

Découvrez un article sur  "où trouver de l'or en amateur en France."  
 

L'orpaillage et ses problèmes. 
Visiter aussi notre page (photos et texte approfondi) sur les problèmes politique, sociétal et environnemental de l'exploitation d'or.

L'orpaillage en France est plutôt réservé aux amateurs car les exploitations industrielles sont difficilement rentable.
Par contre en Guyane l'exploitation bien que souvent réalisé avec des moyens limités en matériel permet une extraction importante d'or.

 

En Guyane l'or  est le second secteur économique... du territoire après le spatial.
En Guyane le métal précieux emploie une centaine de salariés, répartis dans une trentaine d'entreprises légales avec permis d'exploitation (avec des exigences écologiques). Elles extraient une tonne et demie d’or par an,

Sur le territoire de la Guyane il existe aussi des orpailleurs illégaux... venant souvent du Brésil et Surinam... mais pas que !!!  

Cette ruée vers l'or est exploitée par des entreprises respectant des normes écologiques... et des illégaux. !!! 
Les entreprises autorisées n'utilise pas de mercure depuis 2006, la gestion de l’eau se fait en circuit fermé, ils ont l'obligation de re-végétalisation... Et chaque négociant, doit renseigner un livre de police, ... de nombreuses contraintes qui coûte cher mais écologique dans ce paradis végétal.
En revanche, l’activité des orpailleurs illégaux est soumise à la seule loi du profit à court terme et provoque des dégâts colossaux sur l’environnement et la société. 
 - Des rivières et des forêts condamnées par l’activité aurifère illégale.
 - Le mercure utilisé pour amalgamer l’or est un polluant dangereux et un neurotoxique puissant facilement assimilable par toute la chaîne alimentaire (et au final l'humain). 
Un kilogramme d'or illégal à rejeter dans la nature 1,3 kilogramme de mercure. 
 - L'or illégal apporte souvent de véritables filières d’immigration sauvages, le développement de réseaux de prostitution et de trafics (armes et drogues).  

 - Et bien sure L’or illégal grève les perspectives de croissance économique et de développement durable du territoire.

Le gouvernement français fait des efforts pour éradiquer les clandestins... sans doute aussi pour calmer les mouvements sociaux !!! 

Le gouvernement a aussi un grand projet (soutenu par E. Macron) d'exploité "la plus grande mine d'or jamais exploitée en France" situé entre deux réserves biologique.  Le projet "Montagne d'or" qui devrait voir le jour en 2018.

L'exploitation d'une "grande mine d'or"
 - Utilise beaucoup d'eau (qui doit être retraitée) que l'on retire aux exploitations agricole.
 - Aura certainement des conséquences considérables sur l’écosystème... (constructions de route et d'apport d'énergie).
 - Gestion des déchets inerte (400 Million de mètre-cube) et des métaux lourds souvent non utilisé... ainsi que les polluants chimique utilisé pour l'extraction.   

 

Utilisation de l'or dans l'industrie.

L'or a de multiples propriétés qui en font un métal extrêmement prisé. Il est conducteur, inoxydable et très ductile. Très facile à travailler, il peut être transformé en fil, finement pressé en feuilles, mélangé à d’autres métaux pour former des alliages, fondu et sculpté en une infinité de formes. Donc ses principales utilisation sont les suivantes: 
 

 - L'or financier; pièces et lingots en 2011 : 1504,6 tonnes

Rare, précieux, durable et facile à transporter et à diviser en plus petites unités, L’or a acquis au fil de l’histoire le statut de monnaie de réserve et d’échange.

 - Bijouterie en 2011 : 1973,9 tonnes. 
L’or pur étant trop souple pour être utilisé en l’état, les bijoutiers l’intègrent à des alliages de cuivre, d’argent ou de platine pour accroître sa dureté et sa durabilité. 
 - Electronique en 2011 : 319,9 tonnes.
Il est apprécié surtout pour sa conductibilité électrique. Quasiment tous les composants électroniques contiennent une petite quantité d’or

 - Dentisterie  en 2011 : 43,4 tonnes
L’or est un métal chimiquement inerte, hypoallergénique et facile à manier.

 - Médecine 

L’or a quelques applications en médecine. Il est notamment utilisé pour le traitement de l’arthrite rhumatoïde et de certains cancers.

 - Aéronautique
Si vous investissez des milliards d’euros dans un véhicule spatial, il est évident que vous avez absolument besoin de matériaux ultra-fiables. L’or répond parfaitement à cette nécessité.

 - Verrerie

De petites quantités d’or sont utilisées dans la fabrication de verres spéciaux, comme ceux qui équipent les façades des immeubles modernes.
 - Feuilles d'or
La grande malléabilité de l’or permet de le presser en feuilles d’un micron d’épaisseur. Ces feuilles d’or servent à recouvrir des surfaces très irrégulières, comme les cadres de tableaux, les moulures ou le mobilier précieux ou même des bâtiments (surtout religieux). .
 

Estwing: beauté, efficacité, durabilité,équilibre.


Les outils à main les plus durables sont réalisés depuis 1923, par la famille Estwing. 
Le matériel Estwing.... une référence de qualité pour les outils de géologue,